Aude Osnowycz

Diplômée d’un master en géopolitique, Aude Osnowycz a exercé diverses professions avant de se tourner vers la photographie.

Publié le – Mis à jour le

En 2011, elle décide de devenir photojournaliste et s’installe en Tunisie. Elle y passera
à couvrir l’actualité en Tunisie, en Égypte, en Algérie, en Irak, en Syrie et en Libye.

Parallèlement, elle travaillera sur les impacts sociaux des printemps arabes ainsi que
les questions liées aux minorités, aux femmes et au genre dans le monde musulman.
Elle a été publiée dans de nombreux magazines tels que Le Monde, Marie-Claire,
GEO, OBS, The New York Times, Médiapart, The Guardian, Vanity fair, …
Elle a en outre été finaliste du prix Mentor et du prix Roger Pic.

Synopsis

Génération Z / entre ultra connexion et déconsommation

Dans ce projet, je me limiterai à l’agglomération de Saint-Brieuc et ses alentours proches, ce qui représente un nombre conséquent d’individus aux profils les plus variés.

De cette hyper connexion et des interactions constantes qu’elles génèrent, naissent de nouvelles valeurs devenues centrales pour cette génération Z, source de son engagement dans les causes sociales et environnementales dans une logique éthique et de déconsommation, mais aussi des tentations de la surconsommation.
Mon projet vise à mettre en lumière les particularités, mais aussi les contradictions de ces jeunes à travers une série de portraits posés (environ 15) ponctuée de photographies d’objets et de lieux de vie qui les caractérise.

Dans un premier temps, j’irai à la rencontre d’adolescents et de jeunes adultes grâce aux MJC avec lesquelles je suis en contact, mais aussi aux associations travaillant dans le social et le culturel avec de jeunes actifs comme les jeunes agriculteurs connectés ( ageekcultueur ou agrinautes) , ou les jeunes entrepreneurs qui peuvent accéder à la liberté financière grâce à l’info partenariat ou s’orienter vers des entreprises plus durables et plus équitables.

Dans la même rubrique